J’ai un peu hésité avant d’en parler. Mais c’est un geste pour la planète qu’on peut faire. Enfin que seulement les filles peuvent faire. N’y voyez aucun sexisme, c’est juste que les personnes de sexe masculin ne peuvent pas. Physiquement pas. Parce que c’est lié aux règles.

Un geste lié aux règles menstruels

Oui, j’ai osé l’écrire. Ce truc dégueu qui arrive théoriquement chaque mois. Les règles.

Plusieurs solutions existent pour éviter une pollution à coup de produits chimiques et de gaspillage. On connait tous les fameux tampons et serviettes hygiéniques. Jetables et pleines de produits chimiques, elles ne sont idéales ni pour nous, ni pour la planète. Je vous passe le détail de tous les articles qui parlent des problèmes que ça engendre. Sachez juste qu’écologiquement, c’est un carnage.

Alors quelles solutions choisir ?

Mon premier conseil est de choisir la solution qui vous convient. Je vous parle de solutions écologiques mais peut-être que ça nous plaira pas. Peut-être même qui l’idée vous dérange intimement. Et vous avez le droit. Je n’étais pas très convaincue au début non plus. Mais mon esprit aventurière a pris le dessus et, à l’instar d’avoir goûté des insectes et du haggis, je me suis lancée !

Voilà deux alternatives que j’ai testées :

  • La première : la cup. Toutes celles qui l’ont essayé sont convaincues. Et j’en suis heureuse pour elle. Une vingtaine de francs, plusieurs tailles, réutilisable et lavable: c’est une bonne solution. Enfin, pas pour moi. Ça ne m’a absolument pas convenu (oui, j’ose le dire et non ce n’est pas parce que je ne sais pas la mettre.
  • La deuxième : des sous-vêtements absorbants. Lavables à l’eau, ils existent en plusieurs modèles et couleurs. Ils ont aussi des niveaux d’absorption variables. Je vous avoue que la première fois, j’étais perplexe. J’avais grande peur de me retrouver avec un truc qui transperce et une tâche aux fesses. Mais tout a bien été ! En plus, c’est super confortable. Et je vous rassure, ça ne fait pas effet Pampers et les modèles sont même plutôt jolis !

Voici deux solutions que je vous propose pour éviter les tampons blanchis et le gaspillage.

Prêtes à sauter le pas ?